Mission Cuisine #2 : Les Joies du Montage Ikéa

Pendant les travaux, j’ai tout filmé, même le pire. J’avais très envie de garder une trace de toutes nos joies et aussi de tous nos drames. La dernière fois, je te comptais les aventures du plan de travail. Aujourd’hui, j’arrive enfin à te raconter le montage de la cuisine, âmes sensibles s’abstenir…

Au programme : du sang, des larmes, du pétage de plombs et des modes d’emploi à gogo. On pensait en avoir pour 3 jours (haha), mais rien n’aura été simple et il nous a fallu plus d’une semaine pour tout terminer. Retour quelques mois en arrière :

• Lundi : il était 7h45, on était au taquet et prêts à poser ! La livraison Ikea pouvait arriver à partir de 8h, évidemment elle n’est arrivée que 5 heures plus tard. On a quand même réussi à rester sur-motivés ! À 13 heures on a réceptionné les 15 000 colis. Une poignée = un colis, donc j’exagère à peine. Il a fallu recompter plusieurs fois avec les livreurs pour être certains d’avoir bien tout reçu.

À 14h, on a commencé à jouer au puzzle géant. Le principe : chaque élément est composé d’un caisson, de portes, tiroirs et poignées. On rassemble les cartons par éléments en tas, dans l’ordre de montage. C’est chiant et long mais au final ça fait gagner beaucoup de temps par la suite.

En fin de journée on avait monté la plupart des caissons. Wouhou !

• Mardi : c’était le jour de la pose des rails de suspension. L’un de nos murs est super friable, car en pierre de taille, alors on a fait biiien attention à cette étape.

Faut savoir qu’on a été traumatisés par les aventures de ma Môman, qui à 2 secondes prés se recevait son double placard ikea sur la tronche. La faute à l’artisan de l’époque qui avait utilisé des petites chevilles de fillette. Sans le savoir on avait vécu des années à deux pas d’un danger imminent…

Du coup on y a été franchement et pris aucun risque. Boum ! Scellement chimique, tiges de fer et gros boulons ! Ca a pris une bonne partie de la journée mais je pense que ça vaut le coup si t’as pas envie de mourir bêtement.

MEUBLE HAUT ANGLE IKEA CUISINE MONTAGE

• Mercredi : Là on s’est dit « Youhou ! le plus dur est fait ! Y’a plus qu’à accrocher les caissons » ! Sauf que non évidemment… C’est là qu’on s’est rendu compte que les angles de nos murs n’étaient pas tout à fait à 90° et qu’on était dans la grosse merdasse parce que nos placards d’angles étaient quasi imposables.

D’abord on a pleuré, puis Renaud a eu une bonne idée, et on passé le reste de la journée à insérer des plaquettes de fer entre les murs et les rails pour corriger le problème. Pour les éléments du bas, Il a aussi fallu mettre le sol à niveau avec des carreaux (rabe du sol de la salle de bain). Merci le parquet inégal et les tuyaux de gaz !

• Jeudi : On a enfin pu poser les caissons. Ca a pris la journée entière, parce qu’évidement dans la précipitation on en a cassé un et dû courir à ikea en autolib pour un racheter un.

• Vendredi : Ah ! Ce devait être enfin une journée productive et pas trop laborieuse. Avec tous les caissons bien fixés, il n’y avait plus qu’a poser le plan de travail (qui au passage s’est avéré être un très bon choix, teinte parfaite et super raccord avec le parquet).

On a voulu positionner le lave-vaisselle encastrable, sans gants (parce qu’on était stupides et fatigués et qu’on pensait que c’était une formalité). Et là, c’est le drame… Renaud s’est fait une très grosse entaille. Suggestion : fais jouer les violons de psychose dans ta tête quand tu regardes le gif sanguinolent.

À part du papier absorbant, on avait rien pour le soigner sur le chantier. On a couru à la pharmacie du coin. Sur place, impossible pour la pharmacienne de voir la plaie, ça coulait trop… Renaud, s’est donc vidé de son sang de longues minutes au dessus de son lavabo pendant que d’autres clients défilaient. On a eu le temps de discuter des chats du quartier, du nouveau chantier du supermarché du coin, des coliques du mari d’une dame très inquiète. C’était interminable, Renaud était stoïque et super courageux, moi j’essayais d’être cool et rassurante en lui passant de nouveaux carrés de gaze toutes les 10 minutes, mais au fond je luttais vraiment pour pas tomber dans les pommes (j’ai des problèmes avec le sang).

Finalement le saignement s’est calmé, la pharmacienne a pu poser des strips pour fermer la plaie et nous a donné la consigne d’aller aux urgences si ça se remettait à couler.

plan de travail akerby ikea chene erreur decoupe

Il était déjà 14h à notre retour sur le chantier. Heureusement, on a reçu l’aide d’un copain bricoleur et la découpe du plan de travail a pu commencer.

Au début, tout se passait bien, mais en fin de journée : deuxième drame ! Il y a eu une grosse erreur de découpe au niveau de la plaque de cuisson, certainement à cause de la fatigue. Ce soir là, je peux te dire qu’on est rentrés à Paris au bout du rouleau.

• Samedi : Retour sur le chantier après une bonne nuit de sommeil, bien déterminés à résoudre le problème du « plan de travail Gate ». Quelques jour plus tôt nous avions acheté un super renovator. Ca a pris quelques heures et plusieurs essais, mais à la mi-journée nous avions réussi à tailler une pièce qui s’imbriquait parfaitement entre les deux planches.

L’après midi, on a été super productifs (et un peu foufous aussi). Après avoir un peu joué à cache-cache avec, on a installé le gros évier super lourd comme des chefs, terminé le plan de travail, posé la plaque de cuisson et siliconé le tout. Yatta !

On est restés tard le soir pour monter et installer les tiroirs et les portes des placards.

cuisine ikea carrelage metro blanc

• Dimanche et lundi : Semi repos pour nous mais grosse progression. Un artisan est venu poser le carrelage de la crédence. On avait trop peur de rater cette étape cruciale et on a préféré laisser faire un pro.

• Mardi : Journée Magique ! On en enfin pu déballer le Smeg reçu quelques jours plus tôt. Gros gros moment d’émotion. Il était encore plus beau que ce que j’imaginais. J’en profite pour te redire un grand merci pour tes votes magiques. Grâce à ce merveilleux cadeau, la cuisine a pris une toute autre allure.

Autre grosse étape de la journée, le raccordement de l’évier à l’eau et la pose du mitigeur.

J’ai pu faire ma première vaisselle et inaugurer le merveilleux placard/égouttoir utrusta qui est tellement cool qu’il te ferait presque aimer la vaisselle. Tu laves et tu ranges/égouttes en un seul geste, bannissant pour toujours les vilains tas de vaisselle humide qui trainent.

Ce jour là, on a bien senti que l’on se plairait beaucoup dans cette cuisine et par extension, dans cette maison. On en a un peu bavé, mais ça valait largement le coup.

bouclettesLa prochaine fois, je te montre des photos

De la cuisine avec les poignées et tout et tout !

bouclettes

Résumé des 1ères Semaines

Nous avons signé le 26 mars, commencé les travaux le 27 et depuis ce jour nous n’avons quasiment pas arrêté. Voici un condensé de ce que nous avons déjà fait :

• Fêté le premier Anniversaire à la maison [Ambiance salopette et dissoucol]

• Enlevé la couche de mousse qui « protégeait »  certains murs [Grosse Galère]

• Arraché les multicouches de tapisseries

• Trouvé un vieux salon en formica [tellement beau que j’en ai vomi des arcs-en-ciel]

• Transporté un escabeau à pied sur 2,5 kilomètres

• Détruit l’ancienne cuisine [mobilier, évier, plan de travail]

• Abattu une cloison

• Ecouté de la musique cool/pourrie des 90’s

• Ecumé les magasins de bricolage

• Evacué une montagne de gravats

• Eu froid et envie de retourner au dodo

• Cassé le carrelage de la cuisine et la salle de bain

• Décroché et poncé les radiateurs en fonte [Plus lourd et chiant ça n’existe pas]

• Démonté des étagères ridiculement résistantes et lourdes [re Grosse Galère]

• Gratté les murs abimés

• Traité les murs humides

• Vidé la cave [on y a trouvé des cadavres et des merveilles]

• Traversé Paris en scooter matin et soir dans la fatigue, le froid, le vent, la pluie (et même la chaleur vers la fin).

• Négocié des devis acceptables avec des artisans voraces [plomberie, électricité, carrelage]

• Mangé des Bento [Préparés amoureusement le soir ou le matin]

• Poncé et repeint les portes

• Peinture dans toutes les pièces [plafonds et murs]

• Repeint les radiateurs en fonte à la bombe super toxique [Sans oublier de tomber dans les pommes au passage]

• Traité le mur en pierres apparentes

• Fait rénover les parquets par des pros

• Reçu et monté la cuisine [Ca nous aura pris plus d’une semaine: re mega galère]

• Fait les cartons

• Déménagé

• Installé un camp de survie Internet/un lit/un coin de cuisine. Le reste de la maison a disparu sous les cartons.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Bonus, ce qu’il nous reste à faire :

• Repeindre les fenêtres extérieures

• Changer les prises et interrupteurs dans les chambres

• Concevoir et fabriquer un dressing avec les restes du meuble démonté dans le salon

• Reposer une porte de douche [On a cassé la première]

• Poser les luminaires

• Fabriquer des rangements dans la petite chambre

• Installer un coin buanderie

• Profiter des nouveaux rangements et défaire enfin les cartons

• S’installer

• Dormir 2 ans